La Bible parole de Dieu ou des hommes : découverte

Publié le par TT

Cet article nous explique, d'une manière synthétique, ce que contient la Bible et de quelle manière nous pouvons la découvrir. Beaucoup possèdent une Bible chez eux mais ne savent pas vraiment ce qu'elle dit. Alors que beaucoup de chrétiens affirment qu'elle est Parole vivante, même de nos jours.

Thierry T synthèse Page d'accueil Vente de timbres
   Mes publications  Chrétiens du monde Pour aller plus loin

Sommaire:
1- Une devinette
2- Se familiariser avec la Bible
3- La Bible une bibliothèque
4- L'écriture, inspiration et autorité
5- Le canon des écritures
6- Règles d'interprétations
7- Les genres littéraires
8- L'Ancien testament versus le nouveau testament
9- Comment étudier la Bible


I) Une devinette

Il contient de belles histoires, mais ce n'est pas un livre d'histoire.
C'est une mine d'enseignements sur le bien et le mal, mais ce n'est pas un traité de morale.
Il étudie plus profondément que tous les autres livres les grands problèmes de la vie, mais ce n'est pas un ouvrage de philosophie.
C'est un produit de l'Orient, pourtant son message est universel.
Rédigé par de nombreux écrivains pendant des siècles, il possède une étrange unité.
Bien que produit par l'antiquité, il répond à tous les problèmes de la vie moderne.
Qu'est ce ?


II) Se familiariser avec la Bible

1) Le contenu d'une page de la Bible

Une page dans une Bible "moderne" comprend le texte original (traduit) auquel on y a rajouté :

=> des numérotations (chapitres et versets)
=> des intertitres (qui permettent de mieux comprendre le contexte)
=> des notes (surtout dans les "bibles expliquées" : la TOB , la Bible du semeur , la Bible expliquée)
=> des références bibliques parallèles
=> des astérisques qui renvoient à un glossaire en fin de Bible

2) Quelques traductions françaises
  1. La BIble du semeur
  2. La Colombe
  3. La Bible Segond
  4. La Bible Darby
  5. La TOB
  6. La Bible Osterwald 
  7. la Bible en  Français courant
3) Les livres apocryphes

Ce sont des livres ajoutés au canon juif, traduits des écrits populaires en grec dès que l’AT, initialement en hébreu, a été traduit en grec à destination des juifs dispersés dans le monde hellénistique (2ème siècle avant JC).
Ces livres sont venus se rajouter aux livres de l’AT. Luther ne les a pas interdit mais ne les considérait pas comme l’égal des autres écrits canoniques.
Par contre l’église catholique a considéré une grande partie de ces livres comme canoniques et c’est la raison pour laquelle on les nomme deutérocanoniques (2ème canon, postérieur au canon juif).
Ces livres sont : Tobie , Judith, Complément d’Esther, Sagesse, Ecclésiastique, Baruch, Lettre de Jérémie , Maccabées , 2 Maccabées.

Par contre 3 et 4 Esdras et la Prière de Manassé n’ont pas été admis comme deutérocanoniques par l’église catholique.


III) La Bible : une bibliothèque

Mieux vaut lire l'article suivant : La Bible peut-on toujours s’y référer ?

On y apprend son origine et ses manuscrits originaux, les différents livres qui la composent et comment ils sont séquencés, son message directeur, le tout résumé dans un petit film de 5 mn agréable à visionner.


 

La bible une bibliothèque

 

 

IV) L'écriture, inspiration et autorité

1) Les différentes révélations de Dieu

Dans la création - Romains 1:20-21
Par les paroles des prophètes
Par la Parole de Dieu - Romains 2:17-24

2) le statut de l'écriture sacrée


V) Le Canon des Ecritures

Le terme « Canon » s’emploie pour désigner les livres inspirés de Dieu, qui font donc partie de la Bible. Le Canon a été constitué progressivement, d’abord par les rabbins et érudits juifs, puis par les premiers chrétiens. En fin de compte, c’est Dieu qui a choisi les livres appartenant au Canon biblique. Un livre appartenait au Canon des Écritures à partir du moment où il était inspiré de Dieu ; à partir de là, Dieu devait tout simplement en convaincre les croyants.

1) L'ancien testament 
Genèse Josué I & II Chroniques Job
Exode Juges Esdras Psaumes
Lévitique Ruth Néhémie Proverbes
Nombres I & II Samuel Esther Ecclésiaste
Deutéronome I & II Rois   Cantique des cantiques

  +

Esaïe Osée Jonas Sophonie
Jérémie + Lamentations Joël Michée Aggée
Ezechiel Amos Nahum Zacharie
Daniel Abdias Habacuc Malachie

où on trouvera des livres "perdus" et des livres "non retenus" (deutérocanoniques). Il y a donc eu pas mal de discussions en rapport avec les livres de l'Ancien Testament, le consensus sur le Canon des Écritures hébraïques était quasi-universel dès les abords de 250 ap. J.-C .

2) Le nouveau  testament  

Il y a unanimité entre chrétiens sur la canon du Nouveau Testament.

  •  A la fin du 2ème siècle, le mot « évangile » qui signifie bonne nouvelle apparaît. On en retient 4 seulement. On rassemble les premières épitres de Paul.
  •  Au 3ème siècle, Origène rassemble les textes du Nouveau Testament.
  •  Au 4ème siècle, le 3ème concile de Carthage en 397 confirme la liste des 27 livres du NT.

Le premier Canon fut celui de Muratori compilé en 170 ap. J.-C. Le Canon de Muratori inclut tous les livres du Nouveau Testament, sauf Hébreux, Jacques et 3 Jean. En 363 ap. J.-C., le concile de Laodicée a déclaré que seul l’Ancien Testament (y compris les apocryphes) et les 27 livres du Nouveau Testament devaient être lus dans les églises. Les conciles d’Hippone (393 ap. J.-C.) et de Carthage (397 ap. J.-C.) ont également affirmé la même liste de 27 livres comme faisant autorité.
Il est important de se souvenir que ce n’est pas l’Église, ni aucun concile, qui a décidé du Canon : c’est Dieu seul qui a déterminé quels livres appartenaient à la Bible et a tout simplement révélé aux croyants ce qu’il avait déjà décidé. Le processus humain de collecte des livres de la Bible était faillible, mais Dieu, dans sa souveraineté et malgré notre ignorance et notre entêtement, a mené l’Église primitive à reconnaître les livres qu’il avait inspirés. En savoir plus


VI)  Règles d'interprétations

  • 1ère règle : connaître le contexte immédiat autour du texte
  • 2ème règle : identifier le genre littéraire du texte
    • récits historiques
    • poèmes
    • prophéties
    • proverbes
    • paraboles
    • lettres
    • textes apocalyptiques
  • 3ème règle : la structure du passage
    • repérer les mots importants ou ceux qui se répètent
    • faire un plan du passage
  • 4ème règle : tenir compte du contexte historique et culturel
  • 5ème règle : situer le texte dans le livre
  • 6ème règle : situer le message du texte dans le canon

Autre méthode et règle d'interprétation: 10 étapes pour bien interpréter un texte biblique


VII) Les genres littéraires

  les principaux genres littéraires dans la Bible

  • la Loi
  • les récits ( paraboles , évangiles , récits historiques de l'AT )
  • les prophéties
  • la sagesse ( proverbes , l'Ecclésiaste , Job )
  • les chants et les psaumes
  • les lettres apostoliques ( les lettres de Paul )
  • l'Apocalypse


 

VIII) l'AT versus le NT

1) L'Ancien testament prépare le nouveau testament

Hébreux 10 :1 En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection

a) quelques prophéties messianiques :

b) typologie

  • Adam , 1er homme figure Christ comme 1er représentant d’une humanité nouvelle
  • Abel type de la victime innocente comme l’a été Christ
  • Noé et sa famille , sauvés au travers du déluge, figure du baptême
  • Moïse qui  a conduit le peuple de Dieu hors de l’esclavage comme Christ nous libère de l’esclavage du péché
  • David , type du Messie-Roi
  • Aaron , type du grand souverain sacrificateur
  • Josué qui a fait entrer le peuple de Dieu dans le pays promis comme Christ nous fait entrer dans son repos
2) L'Ancien testament a til une valeur de nos jours ?

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir Matthieu 5:17

Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux - Matthieu 5:19

La loi ne doit cependant pas être pris "à la lettre" . Dans le sermon sur la montagne ( Matthieu 5 à 7 ) Jésus enseigne les juifs venus l'écouter en commençant par " vous avez entendu ce qu'il a été dit .. mais moi je vous dis ...."

ne pas tuer / ne pas se mettre en colère

l'adultère / la convoitise
Déclarer sur serment / ne pas jurer:
La spirale de la vengeance
Aimer aussi vos ennemis


IX) Comment étudier la Bible

1) S’approcher des textes bibliques

L’interprétation peut être différente selon l’expérience et le vécu de telle ou telle personne.Cela ne sert à rien d’essayer d’étudier la Bible de manière totalement indépendante. Il serait arrogant de penser que nous n’avons rien à apprendre de ceux qui ont consacré leur vie à l’étude des Écritures
Le risque d’une lecture personnelle c'est finalement interpréter la Bible « à notre manière »
Comment diminuer ce risque? Etudier la Bible en communauté,se laisser remettre en question Il est toujours sage d’étudier la Bible avec d’autres croyants et de nous aider les uns les autres à comprendre et à appliquer les vérités de la Parole de Dieu.

2) Lire le texte et faire preuve de curiosité

De qui ou de quoi me parle ce texte ?
ai-je bien identifié tous les personnages et observé le déroulement de l’action ?
Y a t-il dans ce passage quelque chose de particulièrement remarquable ou original ?
Construire des ponts ( qui vont relier le 1ère au 21ème siècle ) car les besoins fondamentaux de l’homme n’ont pas changé, seul le contexte a évolué

3) Ne pas lire le texte en dehors du contexte

Ensuite, un passage des Écritures ne doit jamais être séparé de son contexte : il faut toujours lire les versets et chapitres qui l’entourent. Même si toute l’Écriture vient de Dieu (2 Timothée 3.16, 2 Pierre 1.21), Dieu s’est servi d’hommes pour l’écrire. Ces hommes avaient un sujet en tête et écrivaient dans un but, afin de répondre à une problématique particulière. Il faut se renseigner sur l’arrière-plan du livre de la Bible que nous étudions, pour découvrir qui l’a écrit et pour qui, quand et pourquoi il l’a écrit. Il faut aussi laisser parler le texte. Nous projetons parfois nos propres idées préconçues sur le texte afin d’obtenir l’interprétation qui nous convient.

4) Pour résumer,

Quelle est la bonne manière d’étudier la Bible ? D’abord, nous devons dépendre du Saint-Esprit, avec humilité et le cœur en prière, pour qu’il nous aide à comprendre. Ensuite, les Écritures doivent toujours être étudiées dans leur contexte, en gardant à l’esprit qu’elles s’interprètent elles-mêmes. Enfin, nous devons respecter les efforts entrepris par d’autres chrétiens passés et présents, qui ont aussi voulu étudier la Bible correctement. Souvenez-vous que Dieu est l’auteur de la Bible et qu’il veut que nous la comprenions.


Annexe:

1) Comment je me repère dans ma Bible : par les couleurs

Jaune : amour Vert : St Esprit Gris : promesse de Dieu
Ocre : événement historique Vert clair : évangélisation Rose foncé : Loi
Orange : prophétie Vert foncé : péché Marron : Jésus Christ

2) Quelques articles dans mon blog

La Bible peut on encore s'y fier ?
Les fêtes chrétiennes
Musique chrétienne et musique profane

J'ai participé à une formation biblique qui a duré 3 années . Cette formation s'appelle "Aventure formation", une formation proposée par l'Union des Eglises Evangéliques Libres.

Publié dans formation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article