planète terre en danger

Publié le par TT

Le monde n'a jamais autant parlé de notre planète qu'aujourd'hui. Sur la toile il y a des milliers d'écrits sur le globe terrestre. Plus on avance dans le temps et plus la peur nous envahit de voir une planète se dégrader sans pouvoir faire quoique ce soit pour inverser la tendance.
La majorité des gouvernements de la planète terre n'ont pas mis les problèmes environnementaux (réchauffement climatique, protection de l'environnement, énergie renouvelable) dans leur priorité de campagne et dans leurs projets d'amélioration. Ils savent que les résultats d'investissements couteux ne peuvent avoir un retour d'investissement qu'à long terme et donc ils préfèrent des résultats rapides qui leur donneront une plus grande notoriété de la part de leurs concitoyens.

Le 22 avril, c'est la journée mondiale de la Terre.

   Mes publications PAGE D'ACCUEIL


Rejoindre "EARTHDAY" pour des actions concrètes


le 19 septembre 2021, Paris sans voiture

Plan de l'article :
1- Planète terre en danger: une réalité
2- Comment contribuer à améliorer l'état de la planète terre
3- Jour du dépassement/jour du dérèglement
4- La gestion des déchets


1) Planète terre en danger : une réalité

Pouvons nous à notre niveau réellement modifier la tendance. Encore faut-il être conscient que la planète terre se dégrade réellement. Car nombreux encore en doutent. Plusieurs mettent en avant des modifications cycliques et que les phénomènes de réchauffement climatique ,catastrophiques et scientifiques ont déjà eu lieu les siècles passés. biodiversité dessin
Toutefois, durant cette dernière décennie la protection de l'environnement est entrée dans notre quotidien :

Le réchauffement climatique, la perte de la biodiversi, la dégradation des éco systèmes, les risques industriels et sanitaires sont bien connus de la population. D'autant plus que l'année 2020 était sous le signe d'une crise pandémique planétaire conséquence entres autres de la déforestation et la dégradation des écosystèmes.
Le concept de développement durable existe depuis 1987. Plusieurs sommets internationaux ont été organisés mais il est évident que le concept de développement durable se heurte à la dynamique économique voulue par la société moderne.
Un exemple en 2006 quand Mr Jacques Chirac est allé en Chine. Il déclara " la Chine, dont chacun admire la croissance, est le 1er émetteur mondial d'oxyde de soufre et le 2ème émetteur de Co2. Quelques heures après, il signait avec la Chine deux énormes contrats de construction d'usine.

Notre civilisation touche à sa fin ? c'est ce qu'affirme la NASA


2) Comment contribuer à améliorer l'état de la planète terre

Il est écrit dans la Bible (I Corinthiens 6:12) : "tout est permis, mais tout n'est pas utile" 
Nous pouvons donc, par des petits gestes quotidiens, même s'ils paraissent non significatifs à l'échelle de la planète, contribuer à préserver l'environnement. Changer nos habitudes n'est pas scovoiturageimple, l'être humain est hostile aux changements, surtout s'il pense perdre un peu de son confort. Voici donc une liste non exhaustive de quelques conseils .

Résister aux tentations de la publicité, de la mode, du matérialisme !  et en revanche nous contenter davantage de ce qui est nécessaire et non superflu pour vivre : n’hésitons pas à marcher à contre-courant ! Revenons à un style de vie plus modéré.

  • Réduire notre consommation d'essence et marcher davantage ou utiliser nos vélos, les autobus et les autres transports en commun, utiliser le co-voiturage. Une conséquence significative sur les émissions de CO2 si tous s'y mettait. Malheureusement l'offre des communes en matière de transports en commun et d'infrastructures pour les vélos ou autres moyens de locomotions n'est pas toujours à la hauteur, mais les choses changent.
  • Réduire notre consommation d’électricité(éviter de laisser allumés les lumières et les appareils non indispensables !) . Là aussi, il y a une conséquence, même si elle reste marginale, sur les émissions de CO2.
  • Réduire notre consommation  d’eau potable.
  • Consommer de façon « intelligente » : privilégier si possible les produits de saison et locaux (réduction des coûts et de la pollution due aux transports),les circuits courts, l’écotourisme, etc.
  • Lutter contre la pollution domestique et pratiquer le tri sélectif des déchets en vue du recyclage. Tenter de consommer beaucoup moins de plastiques, sachant que le plastique est loin d'être recyclé à 100% en France.
  • Réduire l’utilisation souvent excessive des insecticides, des herbicides et des engrais chimiques, dans certains cas totalement inutiles. Lire aussi "les hommes, les abeilles et les pesticides"
  • Favoriser le développement des énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydro-électricité, etc.), mais est-il réaliste de tout en attendre ? L’énergie nucléaire restera très probablement indispensable, il importe donc de favoriser la recherche pour mieux la maîtriser.
  • Développer l’éducation, la sensibilisation à l’environnement, en particulier auprès des jeunes
  • Rechercher des solutions adéquates par le biais d’oeuvres ou d'associations et favoriser, par exemple, le « commerce équitable » ou le microcrédit.

Abraham Lincoln : « on peut tromper une partie du peuple tout le temps, tout le peuple une partie du temps mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. »
Sitting Bull :  « après que le dernier arbre aura été coupé, après que la dernière rivière aura été empoisonnée, après que le dernier poisson aura été attrapé, alors seulement vous vous rendrez compte que l’argent ne peut-être mangé. »


3) Jour du dépassement/ jour du dérèglement

a) Définition du jour du dépassement

C'est le jour où les habitants de la terre ont consommé la totalité des ressources que la terre est en mesure de renouveler en un an.
Le jour à partir duquel nous avons pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres, construit et cultivé sur plus de terres que ce que la nature peut nous procurer au cours d'une année. Cela marque également le moment où nos émissions de gaz à effet de serre par la combustion d’énergies fossiles auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts peuvent absorber.
C'est un concept simple que les scientifiques ont mis au point pour vérifier si la consommation n'excédait pas la production des ressources.
En 2021, le jour du dépassement a été fixé le 29 juillet alors qu'il était le 22 aout en 2020.pour les raisons que l'on connait.
Un traffic aérien au point mort, des déplacements réduits, des usines de production au ralenti,  à eux seuls ont contribué à émettre moins de CO2 dans l'atmosphère durant l'année 2020.

b) Définition du jour du dérèglement

Dans la loi énergie-climat de 2019 et conforme à l’Accord de Paris, plusieurs pays se sont fixés un objectif carbone pour 2050. Des objectifs différenciés selon les pays, la neutralité carbone étant que les émissions et absorptions de CO2 se neutralisent complètement. Le jour du dérèglement sera le jour où l'objectif 2050 a déjà été dépassé au cours de l'année.
La France s'est fixé 80 Mt de CO2 en 2050 par an. Aujourd'hui elle en est loin (316Mt de CO2 en 2019) et donc le jour du dérèglement a été fixé le 5 mars 2020.

Quant à l'Union Européenne, à la veille du cinquième anniversaire de l'Accord de Paris, le11 décembre 2020,  a donné son feu vert à une baisse nette de leurs émissions d'"au moins 55 %" d'ici à 2030 par rapport au niveau de 1990, contre - 40 % précédemment, afin d'atteindre en 2050 la neutralité carbone.  

c) En savoir plus sur ces deux jours indicateurs clés

Jour du dépassement et jour du dérèglement


4) La gestion des déchets

a) Le 8ème continent ou la soupe de plastiques

autre article du blog : consommation de plastique : objectif zéro

b) Refus de la Chine d'être la poubelle de la planète

En 2017, la Chine a durci ses règles d'importation des déchets recyclables, qui doivent respecter une certaine qualité de tri. Au point que les États-Unis ne parviennent plus à les exporter comme avant, ces derniers étant trop souvent souillés. Résultat, ils s'accumulent dans des décharges.
Les déchets recyclables américains s'entassent

c) Consignes du tri des déchets en France

Chaque Français jette en moyenne 20 kg de nourriture à la poubelle par an, dont 7 kg de produits non déballés

a1 Bac marron :

Accepté : ordures ménagères, restes alimentaires, sacs plastiques, barquettes et films plastiques, vaisselle, pots de yaourts, couches, produits de beauté et d'hygiène, polystyrène
Refusé : encombrants, gravats, terre, peinture, produits phytosanitaires, pneus et branchages, produits électroménagers.

a2 Bac jaune :

Accepté : emballages métalliques, emballages alimentaires en carton, papiers, bouteilles en plastique, briques en carton.
Refusé : Polystyrène, barquettes, films plastiques, sacs en plastiques, pots de yaourts

a3 Bac vert :

Accepté : bouteilles, pots et bocaux en verre
Refusé : Vitres, miroirs, vaisselle, ampoules et néons

a4 Sacs pour végétaux :

Accepté : branches de moins de 3 cm de diamètre, feuilles, fleurs, produits d'élagages et de tontes.
Tout ce qui ne rentre pas dans ces 4 catégories sont à emmener dans une déchetterie fixe ou mobile de votre commune.

d) Bacs refoulés

Si le bac ne contient pas les élément mentionnés, il est refoulé au tri et part aux déchets non recyclés incinérés. Cout d'une tonne = 100 €
Gain par tonnes d'emballage triée = 36.20 €

Publié dans Notre planète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

KEKE 20/07/2019 20:40

On a beau a dire que le climat se rechauffe donc on nous taxes mais cela ne sers a rien car tous les pays ne font rien il est trop tard il faudrait arreter maintenant de prendre sa voiture avion et d autres produits qui pollue la terre pendant au moins 10 ans mais malheuresement plus de personnes auraient du travail alors que faire.?