Précarité et pauvreté en chiffres

Publié le

Dans cette page, il sera présenté des statistiques actualisées en rapport avec la pauvreté et la précarité en France. Au delà des commentaires, nous avons besoin également de chiffres qui sont des faits et relèvent d'une réalité démontrée. Savoir que la France, le 6ème pays le plus riche de la planète, a 15% de pauvres nous lance un défi, d'empathie, de solidarité et d'amour vis à vis de notre prochain.

Thierry T synthèse Page d'accueil

 

La pauvreté s'étend et s'enracine un document du Secours Populaire français
Collecte Banque Alimentaire les 27,28 & 29 novembre 2020
Journée mondiale des pauvres le 15 novembre. Cette journée existe depuis 2017 suite à la volonté du pape François.
Journée mondiale du bandeau blanc - le 1er juillet

tags : pauvreté, précarité,taux de pauvreté,#pauvreté


Sommaire:

1- Les seuils de pauvreté
2- Statistiques en France sur l'extrême pauvreté
3- Rapports du secours Catholique
4- Autres associations


1) Les seuils de pauvreté

a) Taux de pauvreté au seuil de 60%

Il correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 1026 euros en 2018 pour une personne seule. (993 euros en 2013). C'est ce seuil de pauvreté relative qui est désormais retenu.
En 2018, la France comptait 9.9 millions de pauvres au seuil à 60 % du revenu médian (en 2013 ils étaient 8.5 millions). Le taux de pauvreté était de 14.8 %, 1% de plus qu'en 2013.
Entre 2008 et 2012, le nombre de pauvres, au seuil  à 60 %, avait  augmenté de 800 000 et entre 2013 et 2018 il a augmenté de 1.4 millions de personnes.
En 2020, et du à la crise sanitaire et des emplois précaires qui diminuent, la barre des 10 millions de pauvres en France est franchie.

Taux de pauvreté par tranches d'âge

Tranches d'age 2013 2014 2015 2016 2017 2018
moins de 18 ans 19.6 19.8 19.9 19.8 20.1 21.0
18 à 29 ans 18.5 19.8 20.1 19.7 20.1 19.7
30 à 39 ans 12.5 12.5 13 13.1 12.9 13.3
40 à 49 ans 13.7 13.7 13.7 13.5 13.4 14.1
50 à 64 ans 11.1 11.4 11.5 11.3 11.1 12.1
65 à 74 ans 5.9 5.6 5.9 5.9 7.5 8.5
> 75 ans 8.5 8.1 8.1 8.2 7.9 8.7
ensemble 13.8 14 14.2 14 14.1 14.8

 

 

 

 

Cette progression affecte davantage les jeunes en âge de travailler : le taux de pauvreté des moins de 18 ans atteint 21 % en 2018.
Même si les plus de 65 ans sont moins affectés, la progression entre 2013 et 2018 est assez significative. Des prix à la consommation plus élevés et une indemnité retraite qui stagne voire qui diminue à cause de l'augmentation des cotisations sociales.

b) Taux de pauvreté à 50%

Il correspond à 50 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 855 euros en 2018 pour une personne seule.
La France compte 5.5 millions de pauvres au seuil à 50 % du revenu médian

Taux de pauvreté par tranches d'âge

Tranches d'age 2013 2014 2015 2016 2017 2018
moins de 18 ans 11.3 11.3 11.1 10.9 11.0 11.6
18 à 29 ans 11.8 12.6 12.5 12.5 12.6 12.5
30 à 39 ans 7.1 6.8 7.3 7.6 7.4 7.3
40 à 49 ans 8.2 8.0 8.1 7.9 7.9 8.4
50 à 64 ans 6.4 6.8 7.1 7.1 6.7 7.7
65 à 74 ans 2.1 2.1 2.2 2.2 3.0 3.2
> 75 ans 3.2 3.0 2.9 2.9 3.0 3.1
ensemble 7.9 8.0 8.0 8.0 8.0 8.3

 

 

8.3 % de la population française sont considérés comme pauvre vivant en dessous su seuil de 50 % du revenu médian. Mais il ne s'agit pas de dire que 8.3% des français vivent en dessous de 855 euros/ mois. Ce calcul inclut les personnes seules, les couples les familles monoparentales, les couples avec enfants. Chaque revenus a son calcul de revenu médian. Voir chapitre 2. 

c) Taux de pauvreté à 50% selon l'activité - en 2018
  Nombre pers.en milliers taux pauvreté part pop.pauvre
salariés 1089 3.2 19.6
indépendants 526 11.9 9.5
chômeurs 1104 25.3 19.8
retraités 583 2.8 10.5
autres inactifs 2256 18.3 40.5
ensembles 5566 8.3 100

 

parmi eux:
1.5 millions de mineurs
1 millions de jeunes de 18 à 29 ans
80% des personnes pauvres ont été au maximum jusqu'au bac.


2) Statistiques en France sur l'extrême pauvreté

Cette méthode de calcul tient compte du niveau de vie d'un pays. Le plus souvent on utilise une fraction du revenu médian. Cela peut être 40 %, 50 %, 60 % ou 70 % selon les cas. Par exemple la France utilisait jusqu'en 2008 un seuil à 50 % avant de présenter également un seuil à 60 %. L'Union européenne utilise un seuil à 60 % correspondant à un taux d'environ 15 % de la population .
Le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établissait à 1026 euros mensuels en 2018 pour une personne seule
Depuis la fin des années 2010, la crise est telle que le niveau de vie médian a baissé plusieurs années consécutives, ce qui n’était jamais arrivé depuis les années 1970. Le seuil de pauvreté, calculé en proportion, a donc lui aussi baissé. Un certain nombre de pauvres de 2009 ne sont plus considérés comme tels aujourd’hui, alors que leurs revenus n’ont pas bougé. Le seuil de pauvreté ainsi peut être donc critiquable. La pauvreté (en valeurs absolues) se voit sur le terrain et au contact des diverses associations qui s'en occupent et qui font le terrible constat qu'il y a de plus en plus de personnes qui viennent chez eux.
Pour les autres catégories, il s'établit ainsi :(seuils de 2018)

catégories % pop. revenu médian par pers. seuil à 60%
personnes seules 35.8% 1710€ 1026€
ménages de deux personnes 32.6% 1606€ 964€
ménages de 3 personnes 13.3% 1800€ 1080€
ménages de 4 personnes 12.4% 2078€ 1247€
ménages de 5 personnes 4.3% 1828€ 1097€
ménages de 6 personnes et plus 1.5% 1346€ 808€


3) Rapports du Secours Catholique

La pauvreté visible devant nos yeux

Les années passent et la misère persiste. Le Secours Catholique-Caritas France indiquait dans son rapport annuel publié le 12 novembre 2017 avoir accueilli en 2016 1 477 000 personnes dans le besoin soit d'avantage qu'en 2015 (1 431 000). S'inquiétant d'une pauvreté qui s'intensifie, l'organisation indique que la tranche d'âge des moins de 20 ans est particulièrement fragile avec des familles monoparentales de plus en plus nombreuses à venir demander de l'aide. Les étrangers représentent 34% des personnes accueillies alors qu'ils ne représentent que 6% de la population. Il y a également de plus en plus de séniors, surtout des femmes.

2019 : dernier rapport du secours catholique

a) Nature des impayés
Loyers 41%
Gaz, électricité 40%
découvert bancaire 22%
eau 17%

Les dépenses de logement (loyers, électricité, chauffage, eau) sont évaluées à 25% du budget pour le 1er quartile de la population (les 25% les plus pauvres) alors qu'elles représentent 16% du budget pour les classes moyennes. Et c'est une moyenne car plus le revenu est très bas pour le % du budget est important.  Malgré les différentes aides au logement, au regard d'un revenu moyen de 1000 €, les dépenses de logement peuvent être estimées donc à plus de 30% du budget.
Plus de détails dans l'article suivant : l'extrême pauvreté

b) 2020, point sur la situation

Plus de 10 millions de pauvres en France. Les personnes qui avaient un emploi précaire, intérimaire, CDD court ou autres prestataires ont perdu pour la plupart leurs emplois à cause d'une économie en perte de vitesse.
Pour beaucoup, les heures supplémentaires ont été supprimées.
D'autres parts, les jeunes de moins de 25 ans sont frappés de plein fouet car ils ne peuvent pas toucher le RSA et pour la plupart ne touchent pas d'indemnités de pole emploi.
Beaucoup plus de personnes sont venus au Secours Catholique cette année , comme dans toutes les autres associations caritatives.


4) Autres associations

L'article, "soutenir une association caritative", énumère quelques associations que je soutiens, le SEL, le Secours Populaire, Action contre la faim, l'Armée du Salut, La Cause, le foyer de Grenelle qui agissent auprès des populations des plus défavorisées.

Le SEL (Service d'entraide et de Liaison ) se préoccupe du problème de la pauvreté en faisant des actions concrètes
J'ai couru pour le SEL en juin 2016 => en savoir plus


Pour aller plus loin :

D'autres articles autour du même sujet :

L'extreme pauvreté
L'armée du salut
L'aide alimentaire aux plus démunis
La pauvreté progresse en France
Le guide des différentes aides sociales

tags: pauvreté, précarité,taux de pauvreté

Publié dans Econ-polit-social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mirela 16/05/2016 13:49

Ça me fait peur quand je vois que la pauvreté s'installe de plus en plus. Heureusement que, dans mon foyer, nous gardons la tête hors de l'eau. La semaine dernière, j'ai demandé un rachat de crédit sur https://www.sofinco.fr/credit-pret/rachat-credit.htm pour diminuer les mensualités. C'est un moyen comme un autre de revoir le montant de ses dépenses.